Recherche sur le manioc

Le manihot esculenta – son nom scientifique – est un arbuste vivace originaire d’Amérique du Sud, de la famille des euphorbiacées (plantes à latex) comme la carapate ou le ricin.

Des fouilles archéologiques attestent que le manioc était cultivé il y a 2000 ans au Mexique et il y a 4 000 ans au Pérou. Il constituait l’aliment de base des Amérindiens à l’arrivée des Européens. Plus tard, les Portugais l’introduisirent en Afrique, où il est aujourd’hui bien plus cultivé que partout ailleurs dans le monde.

Le manioc est riche en hydrates de carbone et en acide cyanhydrique (HCN), un poison extrait par les Amérindiens pour y tremper les pointes de lances et de flèches. Il existe deux espèces de manioc: le manioc amer (Manihot utilissima) et le manioc doux (Manihot opi). Le manioc amer doit être lavé et bouilli afin d’éliminer l’acide cyanhydrique; le manioc doux peut être épluché et consommé cru.
A l’état naturel, le manioc frais ne se garde pas très longtemps. Pour le conserver plusieurs mois, on coupe en tranches le tubercule cru ou légèrement bouilli que l’on fait sécher au soleil.

Mais cet excellent tubercule permet d’autres utilisations. Sans gluten et riche en protéines, le manioc  a également des vertus médicinales.
– Contre la diarrhée : boire un demi-verre d’eau mélangé à une cuillérée à café de moussache (farine de manioc).
– Pour les brûlures d’estomac : consommer la farine que l’on mélange dans un yaourt, du lait ou de la soupe.
– La poudre de talc connue pour ses propriétés adoucissantes et d’absorption de l’humidité, peut être remplacée par la farine de manioc qui protège la peau contre les rougeurs et calme les démangeaisons.
– pour retrouver l’appétit : Râper finement le tubercule de manioc. Ajouter un peu de sucre et consommer tel quel.

Les feuilles de manioc sont utilisées au traitement thérapeutique de certaines maladies comme les brûlures, l’anémie, la conjonctivite, etc.
– en cas de brûlures : faire sécher les feuilles de manioc au soleil. Les écraser finement à la pierre et verser la poudre sur les lésions. Celle-ci va absorber le liquide secrété par les brûlures et cicatriser la plaie.
– pour la conjonctivite : Râper finement le tubercule de manioc pour en extraire le liquide laiteux. Mettre quelques gouttes dans chaque œil.
– le manioc peut être efficace contre la fièvre. Une simple infusion de feuilles de manioc peut abaisser la température du corps de quelques degrés lorsque prise deux fois par jour. Ce type d’infusion peut également être efficace contre la diarrhée et les maux d’estomac.

4 Commentaires
  1. anoma 5 ans Il y a

    bonsoir

    Je suis heureux d’avoir appris ces bienfait du manioc mais j’aimerais avoir de plus ample information sur les biens fait de ce même produit c’est dire avoir toutes les information possible sur le produits et sa plante
    sans oublier aussi d’autres produits tel que la banane plantain , le gombos et le palmiste
    En espérant obtenir une suite, je vous remercie
    merci

  2. yannick 5 ans Il y a

    merci d en recevoir d avantage

  3. michelle 5 ans Il y a

    Merci je suis ravi d’avoir apris cela

  4. thès 4 ans Il y a

    Je voudrais si les feuilles de manioc sont antifongiques

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2016 Association AREC. Tous Droits réservés. Mentions Légales. Confidentialité.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

X