En agriculture biologique, on parle de purin pour désigner les produits issus de la macération, de l’infusion ou de la décoction de certains végétaux. Ces purins peuvent servir, selon leur stade de maturation et le végétal utilisé, d’insecticide, de fongicide, d’engrais ou de stimulateur de croissance.

Nous avons nous-mêmes préparé du purin expérimental à base de bringellier.

bringelliermarron

Mais il existe cependant des purins dont les vertus sont déjà reconnues :

Le purin d’orties

Principalement utilisé comme fertilisant (riche en azote mais faible en potasse) en arrosage et dans une moindre mesure, comme insecticide par effet répulsif (très efficace contre les pucerons). Il est issu de la macération d’orties hachées dans de l’eau pendant 10 jours à l’abri de la lumière (au delà de 15 jours il devient herbicide). La macération dégage beaucoup de gaz. Le liquide obtenu est lui-même dilué de 10 à 20 % dans l’eau d’arrosage (ou de 5 à 10 % dans l’eau de pulvérisation). L’odeur du purin d’ortie est particulièrement nauséabonde.

Pour faire du purin d’orties, la macération doit se faire dans de l’eau à raison d’1 kg de feuilles d’orties pour 10 litres. Elle doit se faire en 3 à 4 jours à 18 °C, et le purin d’ortie doit être dilué dans environ 5 fois son volume d’eau dans un récipient fermé. Le purin d’ortie peut également servir d’activateur de compost.

Interdit de fabrication, de vente et de diffusion depuis 2006 en France, le purin d’orties a été ré-autorisé en 2011, décision s’inscrivant dans le cadre du plan Ecophyto 2018 élaboré lors du Grenelle de l’Environnement.

images

Le purin de consoude

Fertilisant riche en potasse et contenant également de nombreux oligo-éléments tels que du calcium, du fer, du magnésium, du cuivre, du bore, du manganèse, et du zinc.

consoude_4

Le purin de Valériane

Ce purin est un excellent tonifiant pour les plantes à fleurs et les arbustes comme les rosiers car il permet d’accroître la floraison. Il stimule aussi les défenses des plantes contre les attaques des parasites et des maladies. C’est aussi un très bon activateur de compost.

valerianeofficinale

Le purin de rhubarbe

Un excellent répulsif contre certains insectes et notamment les pucerons. On l’utilise également afin de lutter contre le ver ou la teigne du poireau.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le purin de tomate

Il stimule vivement la croissance des tomates, haricots, courges, choux. On remarque bientôt un développement accru des plantes.

Pour sa confection, il faut prendre 1 kg de gourmands de tomates (éliminés lors de la taille), les mettre dans 10L d’eau. Laisser fermenter pendant deux semaines environ. L’utilisation de ce purin fertilisant requiert une dilution au 1/20. Tous les dix à quinze jours, s’en servir pour arroser le sol au pied des légumes.

DSCF3846_1

Tags:
4 Commentaires
  1. Aïcha 4 ans Il y a

    Bonjour

    A quoi sert le purin de bringellier svp ?

    Merci

  2. sebh 4 ans Il y a

    Bonjour
    Sur l’ile de la Réunion, l’ortie n’est pas présente Est’il possible de le remplaer par le bringellier marron ou “PQ” en créole ?
    Son effet est il identique?
    merci pour votre réponse

  3. Stéphane Foglia 4 ans Il y a

    Bonjour, l’ortie pousse à la Réunion. Généralement, les purins renforcent les végétaux.

  4. Rodot 4 ans Il y a

    Bonjour , je me suis lancé hier dans la confection de purin de bringellier. Au delà du renforcement des plantes, est-ce véridique quand à son action repulsive sur les insectes ? Quel est la dilution à appliquer une fois le concentré obtebu ? Merci de votre retour ,
    Bonne continuation

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2016 Association AREC. Tous Droits réservés. Mentions Légales. Confidentialité.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

X