Le Paille-en-queue (Phaethon Lepturus) est, sans doute, l’oiseau emblématique de l’île de La Réunion. On les remarque, en bande, sur les côtes de l’île en toute période de l’année. On a, d’ailleurs, l’occasion de les voir virevolter au dessus du marché fréquemment ! Mercredi dernier, ils se sont approchés au plus près du toit de notre “abri solidari’terre”, et on a pu entendre les cliquetis de leur cri.

C’est un oiseau de grande taille, il a une envergure d’environ 1 mètre. Il a le plumage d’un blanc éclatant taché de noir sur le dos et les ailes. Son bec est jaune, et on le distingue des autres oiseaux par ses deux rectrices principales, qui font 50 centimètres chacune. Le nom du Paille-en-queue s’inspire de cette caractéristique, qui donne à l’oiseau une silhouette particulière.

Le Paille-en-queue est un oiseau marin, qui vit en mer, et qui pêche des petits poissons pour se nourrir. Il vient nicher sur le bord des falaises et dans les fonds de ravine, où il pond un unique oeuf grisâtre d’octobre à décembre. Cette espèce reste indigène à La Réunion, malgré qu’elle en soit l’emblème, on la retrouve dans presque tous les océans de la planète.

C’est une espèce protégée qui souffre toujours du braconnage à des fins domestiques et culinaires. Les filets installés le long des falaises l’empêchent également de nicher. Des dispositifs ont été mis en place pour le protéger, et lui permettre de trouver un endroit où nicher. Je vous conseille donc de visiter cette page : http://www.fondation-petzl.org/des-nichoirs-4-etoiles-pour-le-paille-en-queue

paille en queue

paille en queue dos

 

1 Commentaire
  1. Sylvain Zimmermann 6 mois Il y a

    Salut tout le monde ! Je peux ajouter que j’ai été témoin de sa chasse lors de mes sorties en mer, c’est bluffant ! Imaginez un peu : l’oiseau plane en effectuant sa recherche à environ 15 mètres, une fois son repas repéré, il plonge d’un coup en tournoyant, il effectue une magnifique spirale verticale lui permettant de prendre une vitesse incroyable ! L’entrée dans l’eau est nette, il y disparaît complètement avant de ressortir le poisson dans le bec, j’en suis resté bouche-bé !

    C’est un animal d’une beauté sans pareil, j’ai pu le voir à survoler doucement le bateau à moins de 3 mètres au dessus de ma tête, le plumage noir autour de ses yeux en impose, je ne me lasserai jamais de ce spectacle, j’essaierai de prendre des photos/vidéos pour vous faire partager tout cela la prochaine fois !

Laisser une réponse

Copyright © 2016 Association AREC. Tous Droits réservés. Mentions Légales.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

X