images

Parlons développement.

A tout va entendons-nous du “développement durable” par ici, du “développement durable” par là, de la politique écologique rédigée et votée, mais légèrement appliquée par ceux là même qui tolèrent les OGM à moins de 1% dans les produits alimentaires (pour ce qui est de la transgenèse (aucun contrôle sur deux autres formes d’OGM :  la fusion génétique ou la mutagenèse), ceux-ci qui favorisent les grandes distributions très bénéfiques aux différentes poches économiques (privée, gouvernement)… Passons. Toutes ces entités qui gèrent notre argent, notre habitat, notre alimentation, nos déplacements… Passons.

L’essentiel dans cette histoire et par là même, la solution, est peut-être de se sentir responsable. Responsable de moi, de soi, de ce que l’on dit, ce que l’on fait, de ce que l’on comprend du monde qui nous entoure, de notre environnement direct, mais aussi de notre environnement global (car plus rien n’est sans attache avec un autre phénomène dans le monde : tout est intimement lié). Pour la remise en question, les circonstances favorables sont la disponibilité, la tranquillité, l’apaisement. Il faut prendre du temps pour soi, “aime ton prochain comme tu t’aimes toi même” = d’abord sachons ce que nous valons et voulons, ainsi seulement nous pouvons agir en bien et en accord avec nos êtres si sensibles à tout ce bazar contemporain.

Se remettre en cause ? Veuillez lire quelques lignes de ce lien au sujet de la responsabilité…

Mais aussi, renseignez-vous ! Le manque d’information couplé à toute forme d’abrutissement médiatique est le pire moyen de garder une volonté d’action intacte. Renseignez-vous sur tous les sujets du monde ! Mon grand-père me disait toujours “tu as entendu un mot que tu connais pas ? Va prendre le dictionnaire tout d’suite !” et hop j’y allais illico. A mon avis, il en va de même pour des phénomènes comme :  pour une situation donnée (la distribution alimentaire par exemple), les enjeux que l’on ne connaît pas ; les circonstances méconnues de certaines activités et déclarations politiques et économiques ; la nature de ce que l’on consomme… Renseignons-nous sur tout ce qui turlupine notre esprit à quelque moment de la journée que ce soit.

Une fois renseignés, prenez soin de vous : n’attendons plus que l’on nous serve à manger prémaché et prédigéré sur de charmant plateaux dorés, faisons-le nous même ! A ce titre je vous propose de télécharger ce manuel extraordinaire (à parcourir selon les intérêts car illisible sur tout son volume !).

Bonne journée et bonne information à toutes et tous!

0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2016 Association AREC. Tous Droits réservés. Mentions Légales.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

X